01.04 2020
Quelles sont les particularités du texte théâtral ?

Quelles sont les particularités du texte théâtral ?

Vous avez déjà eu l'occasion de lire un texte de théâtre ? Vous auriez sûrement constaté qu'il y a peu de ressemblance avec les autres genres littéraires.

Mais quelles en sont les raisons ? On trouve dans le texte théâtral un certain nombre d'éléments qui n'existent aussi bien dans la poésie que dans le roman. Ce sont les didascalies, la typographie des noms de personnage, les répliques et la double énonciation.

Les didascalies

Étymologiquement, ce terme est tiré du grec didascalia, qui veut dire " instruction ". Il s'agit donc d'un élément du texte théâtral qui sert à instruire le lecteur sur les mouvements, gestes, ton, prononciation, attitudes, expression de visages, entre autres, qu'il doit adopter au moment où il doit prendre la parole.

Sa représentation classique se fait de cette manière : ZEUS (l'air renfrogné). Les didascalies sont ainsi destinées à fournir au comédien des informations lui permettant de jouer son texte de la manière des manières. Il s'agit également de faire connaître aux metteurs en scène et autres professionnels techniques le moment où il faut déplacer la lumière, mettre le son, utiliser un accessoire de scène, etc.

Indication des noms des personnages

Le texte théâtral a aussi comme élément caractéristique l'affichage en tout début de page et en lettres capitales d'imprimerie des noms des personnages. Il s'agit d'une pratique qui ne s'applique sur aucun genre littéraire. Ce qui donne plus de vie au texte théâtral, mais qui rend également son imagination plus difficile. Les comédiens auront donc, grâce à l'indication de leur nom, une voix qui leur est propre.

Cependant, il y a peu d'informations détaillées sur le contexte et les décors, bien qu'il y ait de didascalies. Il y a également une précision réduite du visuel par rapport au roman. Le pragmatisme est en effet le mot d'ordre dans ce genre littéraire.

Les répliques

Si le texte théâtral ne ressemble totalement à aucun des genres littéraires français, les répliques y ont également pour quelque chose. Comme leur nom le laisse déjà savoir, il s'agit de corps du texte, la partie grâce à laquelle on entend une série de dialogues en assistant à une représentation théâtrale.

Si elles sont longues, on parle de monologue, et dans le cas contraire de stichomythie. Les répliques se trouvent directement en bas du nom du personnage suivi de la didascalie correspondante.

La double énonciation

La lecture pour lui-même n'est pas pour le théâtre, mais pour d'autres genres littéraires comme le roman. Au cours d'une représentation en effet, l'énonciation des mots ne doit seulement pas être faite pour le ou les interlocuteurs se trouvant sur la planche, mais également pour les spectateurs.

Ce qui fait donc que dans le théâtre, deux niveaux de communication sont à respecter. Le premier concerne les personnages entre eux, qui doivent dialoguer et s'écouter mutuellement et le second, les acteurs envers le public, d'où l'existence du principe de la double énonciation dans le domaine.

Au cours de la représentation donc, il y aura des fois où un personnage va interrompre le dialogue pour s'adresser au public sans que ce qu'il dit soit perçu par son interlocuteur sur scène.